Du nom de la seule autre planète habitable de la voie lactée, Kepler22 est une société de production de films fondée par Juliette Cazanave et César Díaz en 2013.  Spécialisée dans le documentaire de création, Kepler22 a depuis trois ans également œuvré dans le domaine du court et du long-métrage de fiction, du web documentaire et du documentaire institutionnel.

Nos centres d’intérêts sont larges, nos territoires aussi : Guatemala, Mexique, Russie, Sibérie, Géorgie, Irlande, Algérie, Cambodge.

La question est celle du regard, pas du contenu.

Juliette Cazanave

Diplômée de l’Université Complutense de Madrid, de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (IEP) et de l’Ecole de Cinéma de Berlin (DFFB), Juliette Cazanave a réalisé plus d’une douzaine de documentaires, tous coproduits et diffusés par la chaîne Arte, régulièrement salués par la critique et couronnés dans des festivals internationaux.

Désireuse de faire fructifier son expérience, de gagner en indépendance et de découvrir de nouveaux talents, Juliette Cazanave a fondé sa propre société. Avec César Diaz elle a produit ou coproduit depuis les débuts de Kepler22 plus d’une dizaine de films documentaires et de fiction.

César Diaz

Né au Guatemala, César a suivi des études d’art et cinéma au Mexique où il a du s’exiler pour raisons politiques. Il a ensuite rejoint la Belgique où il a obtenu un master d’écriture de scénario. Depuis une dizaine d’années, il travaille en France et en Belgique comme réalisateur, scénariste et monteur. Les films documentaires sur lesquels il a travaillé ont été primés dans plusieurs festivals internationaux comme Montréal, IDFA, FIPA, Berlinale, Lussas, Locarno, etc…
Son premier documentaire, qu’il a également produit, « Pourquoi les hommes brûlent-ils ? » sur le massacre de l’ambassade d’Espagne au Guatemala a été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux et a fait sa première au Festival du Film de Bruxelles.
Son premier long-métrage de fiction : Uspantan, qui raconte l’histoire d’un village massacré pendant la guerre, a été développé au sein de la Fémis et a obtenu le premier prix FADS du Festival d’Amiens et le soutien de Cinergia au Guatemala.